Fonds social européen

Le Fonds social européen (FSE) est le principal instrument financier permettant à l'Union de concrétiser les objectifs stratégiques de sa politique de l'emploi. Institué par le Traité de Rome, il s'agit du fonds structurel le plus ancien. Depuis plus de 40 ans en effet, il investit, en collaboration avec les États membres, dans des programmes dont l'objectif est de développer les compétences et améliorer les perspectives professionnelles des citoyens européens.

Le FSE se trouve actuellement à un moment important de son histoire. L’an 2000 a correspondu en effet au début d’une nouvelle période de 7 ans pour le FSE, dont le potentiel a été entièrement intégré – tant sur le plan de l’action politique que de la gestion – dans les activités entreprises au niveau des États membres dans le but de mettre en pratique les priorités de la stratégie européenne pour l’emploi. Cette stratégie sous-entend la collaboration des 15 États membres à la poursuite d’objectifs décidés conjointement en vue de préparer les citoyens au monde du travail et de créer un climat plus favorable à l’emploi.

Le FSE accorde une aide financière de l’Union européenne à grande échelle à des programmes qui favorisent ou actualisent “l’employabilité” des citoyens. Cette tâche consiste essentiellement à les doter de compétences professionnelles adéquates et à développer leur aptitude aux rapports sociaux, accroissant ainsi leur confiance en soi et leur capacité d’adptation sur le marché du travail.

Le FSE oriente ses activités de soutien vers des programmes stratégiques à long terme qui, dans toute l’Europe, aide des régions, en particulier celles en retard de développement, à améliorer et moderniser les qualifications de leur main-d’oeuvre et à stimuler l’esprit d’entreprise. De telles mesures encouragent l’investissement national et étranger dans ces régions et permettent à celles-ci d’accroître leur compétitivité et leur prospérité économiques.

Les programmes sont préparés par les États membres, en collaboration avec la Commission européenne. Leur mise en oeuvre est confiée à diverses organisations des services privé et public. Parmi celles-ci, on compte des autorités nationales, régionales et locales, des organismes d’enseignement et de formation, des associations de bénévoles, les partenaires sociaux, c’est-à-dire des syndicats et des comités d’entreprise, des associations industrielles et professionnelles ainsi que des sociétés privées.

Lorsqu’il s’agit d’adopter de nouvelles approches à l’égard des projets, le FSE joue un rôle de catalyseur en mobilisant et en exploitant au mieux toutes les ressources mises en commun par toutes les parties intéressées. Il favorise les partenariats à de nombreux niveaux et encourage le transfert de connaissances, le partage des idées et des meilleures pratiques à l’échelle européenne en veillant à ce que les solutions nouvelles les plus efficaces soient intégrées dans la politique générale.

Comments are closed.